La maison Actualité Tunisie-Chine: une coopération fructueuse marquée dans l’enseignement linguistique (expert)

Tunisie-Chine: une coopération fructueuse marquée dans l’enseignement linguistique (expert)

par etudiantafricain
0 commentaire

L’Institut Confucius et l’Institut supérieur de langues de Tunis (ISLT) de l’Université de Carthage ont organisé jeudi à Tunis la troisième édition du Séminaire international de l’éducation du chinois en Afrique du Nord, auquel des conférenciers tunisiens, chinois et d’autres pays d’Afrique du Nord ont participé en présentiel ou par visioconférence.

Houda Ben Hamadi, directrice tunisienne de l’Institut Confucius à l’ISLT (relevant de l’Université de Carthage), premier Institut Confucius en Tunisie, a déclaré que les participants issus des secteurs différents pouvaient profiter de ce séminaire pour mener une réflexion sur les enjeux stratégiques de l’éducation du chinois pour la région d’Afrique du nord.

Ru Xin, directrice chinoise de l’Institut Confucius, a indiqué que la langue chinoise était l’un des trésors de la civilisation chinoise et que son contenu culturel et sa beauté ne faisaient qu’inciter davantage de personnes à l’apprendre et à la maîtriser.

« Apprendre le chinois permet aux gens de part le monde de découvrir de leurs propres yeux la Chine réelle », a-t-elle dit.

Depuis l’établissement de l’Institut Confucius au sein de l’ISLT, nous n’avons épargné aucun effort pour adapter l’enseignement du chinois à l’environnement local par le biais des sessions culturelles et d’autres événements, tout en encourageant les apprenants à participer à des concours de langue chinoise tels que le concours HSK et le concours Pont vers le chinois, a ajouté la directrice.

Pour sa part, la directrice de l’Université des langues étrangères de Dalian, Liu Hong, qui est intervenue par visioconférence, a insisté sur le fait que la communication et la connexion linguistique et culturelle entre les civilisations différentes contribuent au renforcement du respect, de la compatibilité, de la coopération et de la compréhension entre les pays et leurs peuples.

Pour elle, ce forum constitue l’un des rendez-vous académiques phares de l’Institut Confucius, durant lequel de pertinentes propositions ont été exprimées pour faire développer l’éducation du chinois.

Le directeur du département des langues orientales à l’ISLT, Khaled Haj Ahmed, a rappelé que dans les années 1970s, la Tunisie avait été l’un des rares pays du monde ayant introduit le chinois dans son système éducatif national.

Chaque année, entre 170 et 200 étudiants en moyenne obtiennent un diplôme en chinois à l’ISLT, et une partie de ces étudiants bénéficient des bourses d’études accordées par le gouvernement chinois ou des universités chinoises, a-t-il ajouté.

« Au niveau de l’ISLT, voire même à l’échelle nationale, la spécialité de langue chinoise, comme diplôme de l’enseignement supérieur, demeure l’une des spécialités ayant offert le plus grand nombre de bourses d’études ou de stages à l’étranger », a confirmé l’universitaire.

Xinhua

Vous aimerez aussi

Laisser un Commentaire

Etudiantafricain.com est une plateforme qui a pour vocation de fournir plusieurs services à forte valeur ajoutée à l’ensemble des étudiants africains désireux de faire leurs études à l’étranger.

Newsletter

Inscrivez-vous gratuitement sur notre site internet. Recevez régulièrement toutes les actualités

Etudiant africain,Tous droits réservés – . Conçu et développé par Eric Silvere